CHANG HYE JIN

Le tir à l’arc c’est pas du sport !

Tireurs, golfeurs, boulistes, curlistes, cavaliers et archers entendent souvent cette phrase toute prête « de toute façon ton truc c’est pas du sport« . Entre idées reçues, fantasmes et méconnaissance du sport, ce poncif a la peau dure ! Cette remarque sort toujours de la bouche de non-pratiquants de sports ou de pratiquants d’activités physiques en salles dites de « Gym », beaucoup plus rarement de sportifs accomplis. Nous allons vous démontrer par A + B que le tir à l’arc est bien un sport complet, qui plus est adapté à tous les âges, niveaux et motivations. C’est donc un sport aux multiples visages…

Quid de l’effort physique ?

L’image grand public du sportif se concentre essentiellement sur l’effort, la puissance, la vitesse, le mouvement, la transpiration, le souffle-coupé. Qu’imaginer alors d’un(e) archer(e) statique, parfois habillé de blanc ou d’un simple survêtement, qui tient dans sa main un jouet certes plus sophistiqué que ceux de nos enfances ?Comme l’indique la World Archery en citant une étude publiée dans le magazine britannique « The Economist » :
Pendant les Jeux Olympiques de Londres en 2012, le magazine d’actualité britannique The Economist a comparé l’utilisation de calories des médaillés d’or olympiques à 10 minutes d’autres activités telles que la danse, la plongée, balayer ou passer l’aspirateur.Au cours de son parcours jusqu’à la première place du podium olympique, un archer brûle selon une estimation 1084 calories: c’est seulement 747 calories de moins que les marathoniennes, mais plus de 1054 de plus que les sprinteurs du 100 mètres. (Oui, les durées des épreuves sont différentes, mais ce point reste valable!)Lors des compétitions, les archers marchent environ huit kilomètres (cinq miles) chaque jour, et peuvent brûler entre 100 et 150 calories toutes les 30 minutes.
La preuve en image :etude-depense-energie-JO

Quand j’étais petit je me fabriquais des arcs, c’est trop facile !

J’ai essayé le tir à l’arc en vacances c’est trop facile, suffit de bien viser et c’est tout, on s’ennuie vite !
Un arc d’initiation dégage une puissance de 15 à 20 livres soit une traction de corde mobilisant l’équivalent de 6,8 à 9 kilogrammes. Cette puissance est tout à fait adaptée pour l’apprentissage du tir à l’arc pour un adulte : il faut que l’expérience soit plaisante, facile et qu’elle ne puisse pas générer de blessures. Le tir à l’arc sollicite essentiellement les bras, épaules et dos.Un archer « moyen » arc classique adulte, en France, tire les puissances suivantes :
  • Pour un homme arc classique, 40 livres, soit 18 kilos
  • Pour une femme arc classique, 36 livres, soit 16,3 kilos
  • Pour un homme arc à poulies, 55 livres, soit 25 kilos
  • Pour une femme arc à poulies, 48 livres, soit 21,7
Un archer régulier utilise donc un arc 3 à 6 fois plus puissant que ceux utilisés pour la découverte de l’archerie. Cela nécessite donc une musculature spécifique (épaule, dos, triceps, doigts) qui se développe au fruit de milliers d’heures d’entrainement et de musculation spécifique. A noter que le tir se réalise en apnée, il faut donc concilier la puissance de l’arme, la visée. Le rythme cardiaque peut s’élever rapidement, avec en compétition le stress… Le tir à l’arc ne développe pas l’endurance, mais pour tirer à l’arc à haut-niveau il faut de l’endurance. D’ailleurs nombreux archers de haut niveau en France sont également des coureurs de fond ou de demi-fond.Notez que les meilleurs mondiaux tirent des puissances phénoménales pour le simple quidam, entre 48 à 55 livres pour les meilleurs mondiaux en arc classique. Pour les arcs à poulies, la puissance est limitée réglementairement à 60 livres, mais dans les disciplines de parcours de type 3D aux USA, il n’est pas rare de voir des archers tirer des puissances entre 80 et 90 livres, soit 36 à 40 kg. Quand on sait cela et que l’on ne voit pas trembler l’archer, et que l’on a une impression de facilité déconcertante on en est plus qu’admiratif…Voici une vidéo d’archers de la catégorie Junior, remarquez la facilité et la souplesse des gestes, sachez qu’ils tirent des puissances déjà très élevées au delà des 42 livres !

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=hLwqskjFXwU&w=424&h=238]

Néanmoins nous vous rassurons, la puissance n’est pas gage de performance ! Il ne sert à rien de vouloir tirer un arc puissant, cela peut desservir. Le tout est d’utiliser un arc adapté à ses capacités physiques, son niveau de pratique et ses objectifs !

Une diversité de disciplines hors du commun

Tir en salle, tir en extérieur aux distances olympiques, Beursault, tir fédéral, tir en campagne, tir nature, tir 3Drun archery, ski-arc, tir à la perche, battle archery, golf archery, ce sont différentes formes de pratiques du tir à l’arc, il en existe encore bien d’autres : peu de sports proposent une telle diversité !Une diversité d’armesEn tir à l’arc il y a 4 grandes familles d’arc :
  1. les arcs classiques, dits recurve (branche recourbées), Equipés de viseurs, d’une stabilisation ou employés « nus »
    Jean-Charles Valladont
    Jean-Charles Valladont, vice-champion olympique – Crédits : http://www.theinfinitecurve.com
  2. les arcs à poulies, dits compound, équipés de poulies ou de cames à leurs extrémités, permettant en position de visée de réduire la force de traction de 60 à 80%. A l’origine arc de chasse, l’arc à poulies connait une très forte progression ces 10 dernières années, il apporte une précision et une vitesse inégalable.
    Sébastien Peineau arc à poulies
    Sébastien Peineau, Champion du monde en Salle, Champion du monde en tir extérieur (FITA) – Crédits : World Archery
  3. les arcs traditionnels : arcs médievaux « longbow », arc mongols, arcs coréens, arcs japonais… ce sont des arcs intégralement fabriqués en bois, bois et os, voire tendon…
    Robin Gardeur archer longbow 3D
    Robin Gardeur, Champion du monde de tir 3D individuel, Médaille de Bronze de tir 3D par équipe – Crédits : FFTA
  4. les arcs de chasse : réunissant à la fois des arcs classiques, poulies ou traditionnels.
    chasseurs à l'arc
    Chasseurs à l’arc. Crédits : La nouvelle République

Quand je vois le gabarit de certains archers je rigole ?

Une seule réponse : faites mieux qu’eux alors !Il s’agit de la finale USA / Corée (la meilleure nation au monde). Les coréens sont super affûtés, pourtant ce sont les américains dont certains avec un léger embonpoint qui l’emportent.Conclusion : le tir à l’arc est un sport pour tous !

3 thoughts on “Le tir à l’arc c’est pas du sport !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *